Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Il a composé un grand nombre J. ANd'Ouvrages, dont la plupart n'ont nius. pas été imprimez. Voici ceux qui l'ont été.

1. Tra&atus de Imperio Turcorum. C'est un recücil de Sermons qu'il prêcha à Gennes en 1471. & qu'il fit imprimer dans le même tems.

2. De futuris Christianorum triumphis in Turcas & Saracenos ad Xostum IV. domnes Principes Chriftiae nos, Genua 1480. in-4°. It. Noriberga in-4°. Cet Ouvrage est divisé en trois parties. Les deux premieres , font un Commentaire sur l'Apocalypse, où il applique à Mahomet ce qui y est dit de l'Antechrist, & prétend découvrir dans ses prédictions plusieurs victoires que les Princes Chrétiens remporteroient sur les Turcs. La troisiéme , est un abregé & une récapitulation de l'Ouvrage précédent.

3. Ad R, D. P. (Petrum) B4roljum Epifcopum Patavinum Quastiones duæ difputate supér Mutuo Judaïco, & Civili & Divino. Cet Ouvrage eft daté de Viterbe le 8. Mai 1492. Il est in-4°. mais le lieu ni le nom de

A lj

J. An-l'impression n'y font point marNIUS quez. Les Bibliothecaires des Do

nhiņicains ne font point mention de cet ouvrage, qui porte cependant són nom.

4. Commentarius in Catullum, Tibullum & Propertium. Paris. 1604. Le Catalogue de la Bibliotheque d'Oxford cite cet Ouvrage, dont les Bibliothecaires des Dominicains ne parlent point.

5. Antiquitatum Variarum Volumina XVII. Les éditions de cet Ou. vrage sonc de deux sortes. Les unes ne contiennent que le texte des prétendus Auteurs; les autres ont de plus les Commentaires d’Annius. La premiere édition, qui est accompagnée du Commentaire, s'est faite à Rome en 1498. fol. Il s'en est fait la même année une autre semblable pour la forme à Venise. Les autres qui ont suivi font celles de 1510. Paris in-4o. fans le Commen, taire ; de 1512, Paris fol. avec le Commentaire; de 1530. Bale in-4° fans Commentaire ; de 1545. & 1552. Anvers in-8°, cette édition outre le Commentaire contient en

[ocr errors]

J. ÅNA

eore deux Ouvrages de Claude Ma-
rius Aretius, De fitu Sicilia Liber, cow NIUS:
Dialogus in quo Hispania defcribitur
eum recentioribus nominibus ; de 15522
& 1560. Lyon in=16. Sans le Com-
mentaire : de 1599. Bâle in-8°. avec
la Censure de Gaspar"Barerius, fans
les Commentaires: de 1612. Wita'
temberg in-8°, fans Commentai-

res.

Les dix-sept Ouvrages contenus dans ces differentes éditions font :

1. Notitia generalis fequentium sexta decim:

2. Inftitutio de equivocis circa Etruf cam originem.

3. Vertumniana Propertii.

4. Xenophon de aquivocis hominuni Hominibus.

5. Quintus Fabius Pictor de aureo fæculo, & de Origine urbis Roma as vocabulorum ejus.

6. Myrsilus Lesbius Historicus de bello Pelasgico de origine It alia de Thyrrenorum. Cet ouvrage a été imprimé séparément à Rome en 1499

7. Fragmenta Catenis.

8. Fragmenta duo Itinerarii Anto.. nini Pii

J. An- 9. Sempronius de Divisione & Chow NIUS.

rographia Italia.

10. Epithetum ( on a peut-être voulu dire Epitome ) Archiloci de Temporibus.

11. Metasthenes Perla de judicio temporum & annalium Persarum.

12. De primis temporibus & XXIV. Regibus Hispania , ca ejus 'Antiquitate. Cet ouvrage a eté imprimé féparément.

13. Etrusca simal d Italica emendatiffima Chronographia.

14. Philonis Breviarium de temporibus.

15. Defloratio Berofi Chaldaica Lim

bris V.

16. Manethonis Sacerdotis Ægyptii fupplementum ad Berofum.

17. Annia quæstiones ad confabrie num suum F. Thomam Annium ejufdem Ordinis.

Il est clair & certain qu'Annius a fabriqué lui-même toutes ces Pieces ; cependant leur suppofition ne s'est pas reconnuë d'abord, & les sentimens ont été partagez à leur égard.

Quelques-uns ont prétendu

[ocr errors]
[ocr errors]

qu'Annius avoit eu veritablement en main quelques fragmens des an

J. ANciens Auteurs qu'il a publiez dans 'NIUS. ce recueil , mais qu'il les a augmentez & y a beaucoup mis du sien tels ont été Daniel Chytreus , Sebaftien Munster , Thomas Reinesius André Borrichius & Gaspar Barzius.

D'autres ont crû que tous ces Ouvrages étoient fuppofez,maisqu'Annius n'en étoit pas l'Auteur & qu'il les avoit publiez de bonne foi, & croyant qu'ils étoient veritablement des Auteurs dont ils portent le nom. C'a été le sentiment de Theophile Raynaud dans son Livre de bonis & malis Libris , p. 164 mais il en changea dans fon Ouyrage de Immunitate Cyriacorum ; car comme son dessein étoit d'y décrier l'Ordre de S. Dominique , il trouvoir mieux son compte à attribuer la fupposition à Annius même, & il ne manqua pas de le faire avec sa vivacité ordinaire. Les Bibliothecaires des Dominicains paroissent aussi être de ce sentiment.

D'autres ont regardé comme ve ritables & legitimes tous ces Our

« AnteriorContinuar »