Imágenes de páginas
PDF
EPUB

leur liberté, & avec elle l'honneur CHAP. VITI, & la gloire de n’aimer que lui. La dure nécellité que saint Paul excuse dans les personnes qui ont fait un autre choix, d'avoir le cæur & l'erprit partagés, ne les regarde point. ils peuvent aimer de toute l'étendue de leur cæur celui qui les a appellés à cette glorieuse liberté. Comment renonceroient-ils à cette honorable diftinction, en aimant peu , en aimant autre chose, en cherchant ailleurs leur consolation & leur bonheur ? Vobis liberum eft cor, leur dit s. Ang. lib. saint Augustin : vobis parum amare non de sanct. Vira licet. Tous vobis fixus fit in corde , qui pro vobis fixus est in cruce. Auriez-vous renoncé à des objers permis, & à des foins légitimes, pour vous consacrer entierement à JESUS-CHRIST, sans vous souvenir de cette auguste consécration : Les plus legers écarts, pardonnables dans les autres, ne sea roient-ils pas honteux pour vous ? & ne vous reprocheroient-ils pas, nonseulement votre inconstance, mais votre peu de discernement , & un défaut de noblesse & de dignité qui ne convient point à votre état ?

ginit, cap. ss.

CHAP. VIII.

2. J EGUS-CHRIST cloué pour nous à la croix, n'est-il pas un aflez grand objer pour nous occuper toute notre vie ? Notre amour égalera-t-il jamais le lien ? Nous donnerons-nous jamais à lui d'une maniere aussi pleine & aussi parfaite, que celle dont il s'est livré pour nous ? Est-il descendu de la croix , pour mettre quelque intervalle dans ses souffrances & dans l'affaire de notre salut ? Nous a-t-il oubliés un moment depuis son incarnation jusqu'à sa mort? Son image, qui nous le représente immobile sur le bois, persévérant dans la priere, plus cloué

son amour que par le fer qui l’y tient attaché, n'eft-elle pas pour nous une pressante leçon , & le modéle de notre union avec lui? 3. Notre cœur n'eft-il

pas

de formais fon aurel ? N'a-t-il pas succedé à la croix , pour devenir son temple & le lieu de son facrifice ? N'estce pas dans ce sanctuaire secret qu'il veut le continuer ? Et y auroit-il rien de plus étrange que l'opposition qu'il y auroit entre JESUS-CHRIS Timmolé dans notre cæur à son Pere

par

pour nous, & notre même coeur in- CHAP. VIII, différent, ou distrait, ou peu touché d'un tel sacrifice ? Totus vobis fixus fit in corde , qui pro vobis fixus eft in cruce.

4. C'étoit à des vierges que saint Augustin parloit ainsi. Mais les paroles conviennent encore mieux à des ministres de JESUS-CHRIST qui ont joint la pureté des vierges à l'auguste fonction d'immoler l'agneau qui est l'époux des vierges, ou de contribuer selon leurs ordres & leur rang à son immolation. Ils ont , comme les vierges, le cæur libre de tout soin & de tout engagement. Ils ont , comme elles, le privilege d'être dispensés de tout ce qui tient les autres hommes courbés vers la terre. Ils peuvent & ils doivent, comme elles, réserver pour Jesus-CHRIST seul ce qu'ils refusent à des choses qui pourroient dans un état moins parfait être regardées comme innocentes. Mais ils ont au-dessus d'elles l'hon. neur d'être associés d'une maniere particuliere au facerdoce de JESUSCHRIST, & par conséquent à son facrifice. Ils répandent tous les jours son sang en mystere. Ils en font tous

CH AP.VIII, les jours une nouvelle aspersion fur

le peuple. Ils tiennent lieu par leur
ministere de ceux qui l'ont attaché
à la croix. Ils font par religion, ce
que des hommes aveuglés par l'igno-
rance ou par

l'envie ont fait avec fu-
reur. Ce sont eux qui par leurs

paroles mystérieuses , & par leurs prie. res, renouvellent tout ce qui s'est passé sur le Calvaire; & c’elt plus à eux qu'à qui que ce soit qu'on doit dire : Vobis liberum est cor, vobis

раrum amare non licet. Totus vobis fixus fit in corde , qui pro vobis fixus eft in

[merged small][ocr errors][merged small]

CHAP. VIII,

II. CARACTERE,

De notre amour pour

JESUS-CHRIST.
Il doit être fécond en bonnes

vuvres.

S. I.

ر

I

A

Un amour sans bornes , tel qu'on la ex*

pliqué ci devant', a toutes les qualités
d'un amour parfait. Mais il s'agit de
connoître à des marques certaines fi
notre amour est tel, da quel progrès :
nous y faisons..

Pre's avoir montré que l'a

mour que nous devons à Dieu & à JE SU S-CHRIST doit erre sans bornes', il ne seroit pas nécessaire de passer à ses autres caracteres : car ils sont tous renfermés dans le premier ; & in amour qui remplit, autant qu'il est posible, toute l'étendue du cœur, qui est le principe de toutes les pensées & de: tous les dehrs , qui tourne l'ame en-tiere & ses puissances vers son uniquePartie-li

Caree

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »