Imágenes de páginas
PDF
EPUB

32.

Anitiative trilir

Dubarcelle Saullo

[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

Oh ça, reprit le Demon, vous ne sçavez pas pourquoi je vous améne ici, je prétens vous montrer tout ce qui se passe dans Mas drid; & comme je veux débuter par ce quartier-ci, je ne pouvois choisir un endroit plus propre à l'execution de mon dessein. Je vais par mon pouvoir diabolique enlever les toits des Maisons, & malgré les ténébres de la nuit, le de dans va se découvrir à vos yeux. A ces mots, il ne fit simplement qu'étendre le bras droit, & aussitôt tous les toite disparurent. Alors l'Ecolier vit comme en plein midi l'interieur des Maisons. De mê. me, dit * Luis Velez de Guévara, qu'on voit le dedans d'un pâté dont on vient d'ôter la croûte.

Le spectacle étoit trop nouveau pour ne pas attirer son attention toute entiére. Il promena sa vûë de toutes parts, & la diversité des L'Auteur du Diable Boiteux Espagnola.

1

choses qui l'environnoient, eut de quoi occuper long-temps fa cu- , riosité. Seigneur Don Cleofas, lui dit le Diable, cette confusion d'objets que vous regardez avec tant de plaisir , est, à la verité, très-agréable à contempler. Mais ce n'est qu'un amusement frivole. Il faut que je vous le rende utile ; & pour vous donner une parfaite connoissance de la vie humaine, je veux vous expliquer ce que font toutes ces personnes que vous yoïez. Je vais vous découvrir les motifs de leurs actions ,' & vous révéler jusqu'à leurs plus secretes pensées.

Par où commencerons-nous ? Observons d'abord dans cette maison à main droite ce Vieillard qui compte de l'or & de l'argent. C'est un bourgeois avare. Son carosse qu'il a eu presque pour rien à l'inventaire d'un Alcalde de Corte

par

deux mauyaises Mules

est tiré

qui sont dans son écurie , & qu'il nourrit suivant la loi des douze tables, c'est-à-dire, qu'il leur donne tous les jours à chacune une livre d'orge. Il les traite comme les Romains traitoient leurs Efclaves. Il y a deux ans qu'il est revenu des Indes, chargé d'une grande quantité de lingots qu'il a changé en especes. Admirez ce vieux fou. Avec quelle satisfaction il parcourt des yeux ses richesses. Il ne peut s'en rassasier. Mais prenez garde en même tems à ce qui se passe dans une petite salle de la même Maison. Y remarquez-vous deux jeunes garçons avec une vieille femme ? Oui, répondit Don Cléophas. Ce sont apparemment ses enfans. Non, reprit le Diable, ce sont ses neveux qui doivent en heriter , & qui dans l'impatience où ils sont de partager ses dépoüilles, ont fait venir secretement. une forciere pour

[ocr errors][ocr errors]
« AnteriorContinuar »