Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

lib.s. Me! 3.

1.17

faint Cefaire, & témoins de ce qu'ils rapportent de ses vertus & de ses miracles.

Ils disent , que tous les ans à certains jours , Vita S.Cas. il beniffoit de l'huile dans le baptiftere ; & que

; de jeunes enfans de l'un & de l'autre sexe , envoiez par leurs parens, s'empreffoient à lui presenter des vases pleins d'eau ou d'huile , pour les faire benir. On croit que cette huile servoit Pref. to.r. à guerir les maladies. Les mêmes auteurs re- 48.n.101.

Vita lib.2. marquent, qu'il y avoit un Clerc chargé de

porter le bâton pastoral de l'Evêque ; & que cette fonction appartenoit aux Notaires. On voit ail

Vita S. leurs que l'on portoit devant les Evêques une Sams. lib. croix benite, & ornée d'or & d'argent : honneur 2. 1. 10. à present reservé aux Archevêques. Cyprien Evêque de Toulon avoit affifté au XV.

Quarrie. quatrieme concile d'Orleans , qui fut tenu trois

me Concians après le precedent, sous le consulat de Basi

le d'Or le , indiction quatriéme : c'est-à-dire, l'an 541. leans. On y fit trente-huit canons. Le premier ordon- 60.5.p.380.

Sup.liv, ne que la Pâque sera celebrée suivant la table de

XXVIII.n. Victorius : que l'Evêque l'annoncera tous les ans au peuple le jour de l'épiphanie ; & que s'il s'y trouve quelque difficulté, les Metropolitains consulteront le faint Siege. Toutefois peu de tems

Beda de après, Victor de Capouë montra que Victorius s'étoit trompé dans son calcul. Tous les Evê. temp. Rui. ques feront observer le Carême également, sans le commencer plûtôt, ni ôter le jeûne du Samedi. Apparemment quelques-uns imitoient l'usage des Grecs : ne jeûnant point le Samedi , & commençant le Carême le Lundi d'après la Quinquagefime. L'Evêque sera ordonné dans l'Eglise 6.5. qu'il doit gouverner : du inoins en presence du Metropolitain ,,& dans la province. Les Seigneurs 6.7. ne mettront dans les oratoires de leurs terres , que des Clercs approuvez par l'Evêque ; & ne 6.26. les empêcheront point de rendre le service qu'ils

doi

[ocr errors]

51,

[ocr errors]

a

R 2

[ocr errors]

>

[ocr errors]

6. 33. doivent à l'Eglise. Celui qui voudra avoir une

Paroisse dans sa terre, doit premierement y donner un revenu fuffisant & des Clercs

pour

fervir. Voila encore l'origine des Patronages. Il y a

plusieurs canons en ce Concile pour défendre 6.14.19. aux Laiques d'ôter les biens donnez à l'Eglise C.11.18. & aux Ecclefiaftiques de les aliener : ce qui mon25:34. 35. tre que ces abus devenoient frequens. Les serfs 36.

des Eglises ou des Evêques , ne doivent point 6.23.

piller ni faire des captifs : puisque leurs maîtres 6.211 ont accoûtume de les racheter. Les afiles font

conservez : mais ils ne doivent pas servir de pre6. 24. texte aux serfs, pour contracter des mariages 6.13. illegitimes. Il est défendu aux Juges d'imposer

aux Clercs des charges publiques : particuliere

ment des tutéles aux Evêques, aux Prêtres & . 6.10. aux Diacres. Les Juges seculiers ne doivent point

connoître les causes des Clercs , même contre les Laïques : ni exercer aucun acte de jurisdiction sur eux , fans la permission de l'Evêque ou du Superieur. Mais les Clercs de leur côté

étant citez par leur Superieur ecclesiastique, ne 6. 12. doivent user d'aucune chicane. Si des Evêques

ont differend pour quelque interêt temporel, leurs confreres les'avertiront par lettres de s'accommoder ou de choisir des arbitres : 'que file differend dure plus d'un an, celui qui sera en demeure sera privé de la communion de fes confreres. La discipline de ces canons est assez con

forme à celle d'Orient, que nous voions dans 6.15.15. les loix de Justinien. On défend les restes d'ido

lâtrie , comme de manger des viandes immo6.28. lées, ou jurer par la tête de certaines bêtes. Le

meurtrier , qui s'est mis à couvert de la vangeance publique, ne doit pas moins être mis en penitence.

Ces canons furent souscrits par trente-huit Evêques prefens , & pour les abfens , par onze

Pre

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Prêtres & un Abbé : sçavoir, Amphiloque député d'Amelius Evêque de Paris. Ces Evêques étoient rassemblez de tous les trois roiaumes de France , & de toutes les provinces des Gaules : hors la premiere Narbonoise que les Goths te

V. Coint. noient encore. Il y en avoit en ce Concile des an 541. ». cinq Lionnoises, des deux Viennoises, des trois 43.66. Aquitaines , des Alpes grecques, des Alpes maritimes de la seconde Narbonoise. Leonce de Bourdeaux y présidoit, suivi de trois autres Metropolitains : Afpafe d'Eaufe ou Auch, Flavius de Rouen , Injuriofus de Tours. Les plus connus entre les autres sont faint Gal de Clermont, faint Dalmace de Rodés, loué pour la charité envers les pauvres ,

son abstinence & son assiduité à l'oraison. Saint Eleutherę d'Auxerre, faint Innocent du Mans , faint Agricole de Challon, faint Firmin d'Usez. Saint Arcade Archevêque de Bourges envoia un député étant malade de la maladie dont il mourut, le premier d'Août de la même année 541, & eut pour Successeur faint Desiré surnommé Theodule. Marc Evêque d'Orleans souscrivit le dernier. Saint Leon Archevêque de Sens n'allifta pas

XVI. à ce concile , parce qu'il avoit encouru la dif- Evêché de

Melun. grace du Roi Childebert, en soutenant les droits de fon Eglise. La ville de Sens étoit du roiaume de Theodebert, & Melun de celui de Childebert, qui vouloit la distraire du diocese de Sens, & y établir un évêché. Il en avoit écrit à l'Archevêque Leon, l'invitant à venir ordonner un Evêque à Melun, à la priere du peuple, ou du to.5.cons. moins y donner son consentement. Leon répon- P. 377.

у dit : Je m'étonne que vous me vouliez obliger à le faire sans l'ordre du Roi Theodebert, dont je suis sujet : d'autant plus que c'est une nouveauté. Il semble que vous me vouliez reprocher, de negliger cette partie de mon diocese.

R3

C'est

[ocr errors]

C'est pourquoi je proteste qu'aucun Evêque n'ait An. 543. à l'entreprendre contre les canons

sous peine d'en être repris en concile. Vous devez plûtôt maintenir pendant votre regne la paix entre les Evêques , & entre les peuples & leurs pasteurs. Si ce peuple demande un Evêque , parce que depuis long-tems je ne l'ai point visité, ni par moi ni par un autre : je répons que ce n'est pas ma faute, & que ni ma vieilleffe, ni mes infirmitez ne m'en auroient empêché, fi les chemins ne m'avoient été fermez de vôtre part. Que si vous voulez fans mon consentement faire ordonner un Evêque à Melun : vous devez sçavoir que l'ordinateur & l'ordonné, feront feparez de nôtre communion , jusques au jugement du Pape ou du concile. Leon mourut peu

de tems après , & l'Eglise honore sa memoire Märtyr. R. le vingt-deuxiéme d'Avril. Il eut pour Succef21. Avril. seur Constitut.

XVII. Celui de faint Cefaire dans la chaire d'Arles, Lettres du fut le Prêtre Auxanius : qui après son ordinaPape Vigi- tion envoia à Rome le Prêtre Jean & le Diacre le à Auxanius. Terede , pour en donner part au Pape Vigile, Vigil. epif. lui demandant en même tems le pallium. Le 6.40 5. Po Pape, avant que de le lui accorder, voulant avoir 319.

le consentement de l'Empereur : comme il témoigne par fa réponse du dix-huitiéme d'Octobre 543. Dix-huit mois après , aiant reçu les ordres du Roi Childebert , & obtenu le consentement de l'Empereur par le moien de Belisaire : il écrivit à Auxanius, qu'il le faisoit son Vicaire dans les Gaules, & lui donnoit pouvoir d'examiner & terminer les differens des Evêques : en se faisant assister d'autres Evêques en nombre competant : à la charge toutefois de renvoier aŭ saint Siege les questions de foi, & les causes majeures, après les avoir instruites sur les lieux. Il lui recommande de prier pour l'Em

[ocr errors]

pereur

Epift. 7.

>

pereur Justinien, l'Iniperatrice Theodora & le patrice Belisaire, & d'entretenir la paix entre

An. 544. l'Empereur & le Roi Childebert. Enfin il lui accorde l'usage du pallium , comme le Pape Symmaque l'avoit accordé à son predecesseur. Il Sup. XXXI écrivit en même tems aux Evêques de Gaule, n.17. qui étoient soumis au Roi Childebert, & à ceux qui avoient accoûtumé d'être ordonnez par

l'Evêque d'Arles : les exhortant à reconnoître Auxanius pour son Vicaire , lui obéir, & prendre ses lettres formées , quand ils feront des voiages un peu longs. Ces deux lettres sont du vingtdeuxiéme de Mai 545. Auxanius mourut peu de tems après ; & Aurelien aiant été ordonné Evêque d'Arles, le Pape Vigile lui accorda le même pouvoir aux mêmes conditions, sur le témoignage du Roi Childebert, & du consentement de l'Empereur. On le voit par les lettres que le Pape lui en écrit, & aux Evêques de Gaule, en date du vingt-troisiéme d'Août de l'année fuivante 546.

Ce fut au Pape Vigile qu'Arator presenta fon XVIII. poëme des Actes des Apôtres, composé en vers

d'Aracor. exametres, & divisé en deux livres. Arator avoit

Info. in été Comte des domestiques, ou Capitaine des gar- fine to

. 8. des, & Comte des choses privées, c'est-à-dire , Bibl. PP. Intendant des domaines de l'Empereur : mais 8.700, aiant quité le monde, il étoit alors Soûdiacre de l'Eglise Romaine. Il presenta ce poëme au Pape Vigile le fixiéme d'Avril, la troisiéme année après le consulat de Basile, indiction septiéme : qui est l'an 544. dans le presbiter devant la confession de saint Pierre : c'est-à-dire, dans le sanctuaire de l'Eglise du Vatican, en presence de la plus grande partie du clergé de Rome. Le Pape en aiant fait lire une partie sur le champ, le donna à Surgentius Primicier des Notaires, pour le mettre dans les archives de l'Eglise. Mais tout

Poëme

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »