Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

· PH.D E écudes en cette Ville , il apprit la LIM- Morale sous Gaspar Barlaus, l'HifBORCH. toire fous Gerard Jean Voffius, la

Philosophie sous Arnold Senguerd , & enfin la Theologie fous Etienne de Courcelle, qui avoit succedé à Simon Episcopius, dans l'Ecole que les Remontrans ont à Amsterdam.

Il passa ensuite à Utrecht, où il prit des leçons de Gisbert Voëtius', & des autres Theologiens qui y enfeignoient.

De rerour dans sa Patrie en 1654. il fut adınis à prêcher , après avoir donné des preuves de fa capacité. L'année suivante il fut appellé à Alomaar, pour y être Ministre des Remontrans. Mais il refusa d'accepter cette vocation , persuadé qu'il avoit encore besoin détudier & d'amasser des matériaux, pour pouvoir instruire avec plus de fruit l'Eglise qui lui seroit confiée.

Deux ans après, c'est-à-dire en 3657, il fur fait Ministre de Goude, & il accepta ce poste , qu'il remplit avec beaucoup d'exactitude. Ses Sermons n'étoient pas travaillez selon l'idée que bien des

gens

[ocr errors]

gens ont de l'éloquence, qui con- PH. DE lifte en expressions figurées, recher-Limchées, & fouvent Poëtiques, mais BORCHE ils étoient methodiques, solides & édifians.

Il fe maria le 15. Août 1660. & épousa Elizabeth van Zorgen, fille d'un fameux Jurisconsulte qui mourut peu d'années après leur ma riage, & dont il n'eut qu'une fille, moi te dans sa premiere jeunesse.

En 1667. il quitta Goude pour aller être Ministre à Amsterdam. L'année suivante il fut chargé d'un nouvel emploi; ce fut celui d'enseigner la Theologie, & il s'en est acquitté avec beaucoup d'application jusqu'à la fin de fa vie , occupé uniquement à instruire les disciples & à composer differens Ouvrages.

Il fe remaria le 8. Janvier 1674. à Cornelie vander Kerk , dont il a eu deux enfans.

Pendant l'Automne de 1711, il fut attaqué d'une maladie, que les Medecins nomment Herpes, ou Ignis facer, qui au commencement ne parut pas dangereuse, mais qui ne laifla pas de l'incommoder beauTome X1.

D

[ocr errors]

PH. DE coup, & qui enfin épuisa ses forces; LIM- de forte que, quoiqu'il parut en BORCH. avoir été guéri, il tomba dans une

foiblesse & un dégoût-, qui l'ont conduit au tombeau. Il est mort le 30. Avril 1712. dans fa soixantedix-neuviéme année.

Il étoit d'un caractere franc & fincere , mais il fçavoit aflaisonnet fa franchife & fa sincerité de beaucoup de douceur & de discrétion ; grave fans orgüeil ni chagrin ; civil fans affectation, gai & agréable fe-. lon les conjonctures sans basse plaifanterie & sans malignité, il poffedoit l'amitié de tous ceux qui le connoiffoient. Il s'exprimoit avec beaucoup de netteté, & avoir une mémoire excellente. Il fçavoit l'hiss toire de fà Patrie , sur tout depuis 150. ans, avec tant d'exactitude, qu'il se souvenoit des moindres cira constances, & même du tems au-. quel chaque chose s'étoit passée. Quoique la longue habitude qu'il avoit d'enfeigner , & son âge avana cé lui euffent acquis de l'autorité parmi ceux qui avoient étudié fous. lui, il fouffroit cependant

peine que l'on ne fût pas de fon PH. DE sentiment. Il refutoit les autres avec LIMdouceur, & permettoit aussi qu'on BORCH. refurât ses raisons, sans se chagriner. C'est ainsi qu'en parle M. le Clerc dans son Oraison funebre & dans sa Bibliotheque choisie , tome

XXIV.

Catalogue de ses Ouvrages.

1. Explication du V. Chapitre de Evangile de S. Matthieu, contenue en 35. Sermons. Par Simon Episcopius. (en Flamand) Rotterdam 1657 in-4° C'est Philippe de Limborcb qui a publié ces Sermons.

2. Præftantium du eruditorum Virerum , præfertim Jáco Arminii , Corno Vorstii , Simon. Episcopii , Hug. Grotä,

Gafp. Barlai Epiftola Ecclefiafticæ ac Theologica. Amftelodami 1660. in8o. Limborch ayant trouvé parmi les papiers d'Episcopius une très grande quantité de Lettres écrites du tems des disputes entre les Gomaristes & les Arminiens touchant la PrédestiAation & la Grace, résolut de les publier , parce qu'on pouvoit en tirer une bonne partie de l'Histoire de cés Controverses, & il

y tra,

PH.D E vailla avec M. Hartsoeker, Ministre LIM- Remontrant d'Amsterdam. Mais ni BORCH. l'un ni l'autre n'étant pas dans cette

Ville, lorsqu'elles s'y imprimerent, il s'y gliffa un très-grand nombre de fautes , parce que l'on n'avoit pas bien fçû lire les Originaux. Depuis Limborch publia le même Recüeil fort augmenté & plus correct en 1684. in-fol. auquel il a joint encore en 1704. un Appendix de vinge Lettres. in-fol.

3. Courte réfutation d'un petit Livre nouvellement publié par Jean. Sceperus, sous le nom de Chrysopolerotus og il est parlé , entr'autres choses., de la Tolerance mutuelle , en forme d'entre: tien entre un Remontrant un Contre. Remontrant. (en Flamand) Amsterdam 1651. in-8°. Cet Ouvrage est proprement le premier de Limborch, qui y soûtient la Tolerance mutuelle

, que Sceperus avoit attaquée.

4. Simonis Episcopii Operum Theologicorum , tomus secundus. Gouda 1661. in-fol. Etienne de Courcelles avoit publié en 1650. le premier tome des Quvres d'Episcopins, fue

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »