Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

stonis difficilem atque arduam, fed jam tamen fractam & convictám sectam secuti sunt, ut, virtutibus exceptis atque vitiis, cætera in summâ æqualitate po. nerent, his omnibus hæc quæ dixi probantur.

Sibi autem indulgentes & corpori deservientes, atque omnia, quæ fequantur in vitâ quæque fugiant, volupratibus & doloribus ponderantes, etiamfi vera dicunt, (nihil enim opus est hoc loco litibus) in hortulis suis jubeamus dicere , atque etiam ab omni societate Reip. cujus partem nec norunt ullam, nec unquam

nofle voluerunt , paulisper facessant rogemus. Perturbatricem autem harum omnium rerum Academiam hanc ab Arcesilâ & Car. neade recentem exoremus ut fileat. Nam fi invaferit in hæc, quæ latis scire nobis instructa & composita videntur, miras edet

ruinas.

[ocr errors]

73

breuse, mais pourtant vaincue & díl sipée,en solltenant qu'à l'exception des vices & des vertus le reste est parfaitement égal; tous ceux-ci, dis - je, conviennent de ce que je viens d'ayancer.

Pour ce qui est des autres qui ne se refusent rien, qui se rendent les elclaves de leur corps , & qui dans ce qu'ils ont à faire ou à éviter pésent tout au poids de la volulpté ou de la douleur, ceux-là , quand ils auroient raison ( car il ne s'agit pas maintenant

( de contester) qu'ils en conférent dans leurs jardins , & qu'ils s'éloignent du maniment de la République dans lequel il n'entendent rien & dont ils n'ont jamais voulu s’instruire. Quant à cette nouvelle Académie, dont 57 Arcéllas & 58 Carneades sont les chefs, & qui met le trouble par tout , conjurons-là de se tenir en repos : car fi nous lui laisfions dresser ses batteries contre ce que nous venons d'établir avec assez d'artifice, nous verrions un terrible fracas. Pour moi je l'appaiserai de bien bon cour ; quant à l'écar

D

[ocr errors]

ruinas. Quam quidem ego placare cupio, subinovere non audeo:

* Defunt hîc nonnulla. nam & in iis fine illius suffimentis expiati sumus.

At verò fcelerum in homines, atque impietatum nulla expiatio eft. Itaque pænas luunt, non tam judiciis quæ quondam nusquam

erant, hodie multifariam nulla seno į funt, ut sint tamen persæpè falsa

sunt: ut eos agitent, insectențur. que furiæ, non ardentibus tædis , ficut in fabulis, sed angore conscientiz, fraudisque cruciatu. Quòd si homines ab injuriâ pæna, non natura arcere debe. ret, quænam sollicitudo vexaret impios, sublato supliciorum metu ? quorum tamen nemo tam audax unquam fuit , quin aut abnueret à se commissum esse facinus, aut justi sui doloris causam aliquam fingeret, defensio

[ocr errors]

ter de vive force, je n'oserois l'entreprendre.. nous nous en sommes bien lavez fans avoir recours à ses mixtions.

Mais les grands crimes & les impiétez ne s'expient point, c'est pourquoi les coupables en portent la peine ; je ne parle pas d'une peine telle que celles qui se décernent en jugement, on ne sçavoit autrefois ce que c'étoit que jugemens, & en beaucoup de lieux encore on en ignore l'usage; outre que là où ils ont lieu, la plûpart sont faux: je parle de celles que la conscience prépare en suscitant les furies qui agitent & tourmentent les mal-faiteurs ; non pas avec ces torches ardentes dont les fables les ont armées, mais

par mords secrets & par les inquiétudes continuelles qui les dévorent intérieu. rement. Si les supplices sans la nature devoient seuls détourner les hommes de l'injustice; quand il n'y auroit plus de supplices à craindre pour les méchans, de quoi s'inquiéteroientils ? cependant il ne s'en est jamais trouvé parmi eux d'assez effronté, ou pour ne pas nier qu'il eût commis le crime, ou pour ne pas alléguer quel

des re

[ocr errors]

nemque facinoris à naturá jure aliquo quæreret. Quæ si appellare audent impii, quo tandem studio colentur à bonis ?

[merged small][ocr errors]

Quòd fi poena , si metus supplicii, non ipsa turpitudo, deterret ab injuriosâ facinorosâque vitâ, nemo est injustus:at incauti potiùs habendi sunt improbi. Tum autem qui non ipso bone. sto movemur, ut boni viri fimus, sed utilitate aliquâ, atque fructu, callidi sumus, non boni. Nam quid facier is homo in tenebris, qui nihil cimet nisi cestem, vel judicem ? quid in deserto loco nactus, quem multo auro spoliare possit, imbecillum, atque solum ? noster quidem hic naturâ justus vir , ac bonus, etiam colloquetur , juvabit , in viam deducer. Is verò, qui nihil al. terius causâ facit , & meticur

« AnteriorContinuar »