Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

J

1

ECCLÉSIASTIQUE,

Pour fervir de continuation à celle de Monfieur l'Abbé
FLEURY.

TOME TRENTE-TROISIEME.

DEPUIS L'AN 1562. JUSQU'A L'AN 1563.

[ocr errors][merged small]

Chez JEAN-TH. HERISSANT, rue S. Jacques, à S. Paul & à S. Hilaire

DURAND, rue S. Jacques, au Griffon.

LE PRIEUR, rue S. Jacques, à la Croix d'Or.

D C C. LI.

Avec Approbation & Privilege du Roi.

SARVINOREN
{ མ༅།

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors]

DISCOURS

SUR LE RENOUVELLEMENT des Etudes, & principalement des Etudes Ecclefiaftiques, depuis le XIV. Siécle.

I.

Renouvellementdu

XIX. canon du concile de Latran; qui églifes il y ait un fonds pour entretenir

ordonne que dans les

un maître habile.

ES héréfies qui attaquerent l'églife dans le XVI. fiécle, ne furent pas les feuls maux qui affligerent les peres affemblez à Trente pour la tenue du dernier concile général, ni les feufs aufquels ils tâcherent de remédier. L'ignorance caufée par la négligence des clercs, & par les mauvaises études que la plupart faifoient, ne leur parut pas un mal moins dangereux & moins funeste, & ils crurent avec raifon qu'un de leurs devoirs principaux étoit de la bannir du clergé, autant qu'il feroit en eux. Le concile de Cologne tenu en 15 36. avoit déja eu les mêmes vûës, & fon zéle l'avoit porté à renouveller le XIX. canon de celui de Latran, tenu fous le Pape Innocent III. qui ordonne que dans les églife cathédrales, & dans les collégiales même, il y ait un fonds pour entretenir un maître ha- Conc. Labb. t. 14. bile, qui enfeigne aux clercs les fciences convenables à leur état. Il avoit pag. 557.biß. eccl. l. eu foin de faire remarquer que l'obfervation de ce canon étoit d'autant plus néceffaire, qu'elle n'eft pas moins avantageuse à l'état qu'à l'églife, & que l'ignorance entraîne toujours, avec elle des maux d'autant plus confidérables, qu'ils durent long-tems, & qu'il eft très-difficile de les guérir. Les peres affemblez à Trente n'ignoroient pas ces canons, & ils fe firent gloire d'imiter la fageffe des conciles où ils avoient été faits. Ce fut dans cet efprit & pour marcher fur ces traces, dont on ne s'étoit jamais écarté fans s'expofer à de fâcheufes fuites, qu'ils renouvellerent Conc. Trid. feff. 23. folemnellement le canon du concile de Latran dont ont vient de parler, & qu'ils en ordonnerent l'exécution.

157.

c. 28.

a ij

« AnteriorContinuar »