Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][merged small]

Quelle

[ocr errors]

Uelle main adroite & savante ,

Quel esprit comparable aux Dieux,
A gravé sur ce disque une mer écumante

Qui semble rouler à nos yeux ?
La Mere des Amours y paroît toute nuë

Et l'on verroit tout son beau corps,
Si les ondes à nôtre vûë

N'en cachoient les rares tresors.
Son bras fendant les eaux devant elles les poufle

Comme legers amas de mousse
La tête & le sommet du dos

Hors de la surface des flots.
Les Tritons au devant font bruire leurs trom-

pettes, La blancheur de son corps · dans ces Aots noirs

& bleus La fait paroître un lis parmi les violettes. Les Dauphins autour d'elle empresscz , amox Portent de Cupidons une troupe riante.

[ocr errors]

reux,

ΜΕΛΗ.
Μέσον αύλακος και Κύπρις
Κρίνον ως τους ελιχθεν,
Διαφαίνεται γαλωας.
Υπερ αργύρω δι' όχoιώται
Ε' ή δελφίσιν χορδαίς
Δολερόν νόον μερόπων
Ε'eας , ίμερος, γελώντας.
Χορός ιχθύων τε κυρτος,
Επί κυματων κυβισών
Παφίης το σώμα παίζει,
I'να νάχεται γαλώσα.

JE

REMARQUES

SUR L'ODE LI.
E ne trouve point dans le commence-

ment de cette de cette obscuricé que quelques Traducteurs pretendent y être,

Υ ni qu'il ait besoin d'être corrigé. Il faut seulement ‘mettre le point interrogans aprés diorg , & commencer une seconde interrogation Ε'πι νώτα. Voici comme j'en fais la conftruction, άρα τις νόος αερθείς υπερθε ασθευς χαραξι επί να ταλάασης Λυκας απαλαν Κύπριν αρχών φυσιος μακάρων και Quel ε/prit Eleve jurqu'aux Dieux, a gravé sur le dos de la mer

ΙΑ

Les poissons sur les eaux par leurs bonds ; pas

leurs jeux, Tâchent de divertir la Déesse charmante,

Dont l'Univers ressent les feux,

la blanche tendre Cypris origine des Im. moriels ?

A gravé sur ce Disque. ] Un Disque étoit un rond d'une forme plate, faic d'airain, de bois, ou de pierre. Les anciens s'en servoient, pour exercer la force de leurs bras en le jettant, comme on fait parmi nous un palet. Il y en avoit austi sur lesquels ils mettoient les viandes. C'étoit nos assietes & nos plats.

Hors de la surface des flots. ] C'est le sens que je donne à im'duta', que je rapporte à rota, qui est quelques Vers plus haut. Ainsi la correction de Mr le Feyre est superfluë.

Les Tritons au devant , &c.] J'ai ajoûté ce Vers que la nature du sujet m'a suggeré.

Au reste le sujet de cette Ode est fi agréable, & il est exprimé fi vivement dans l’Original , que le degoût que Mr lo Fevre avoic pour elle, m'est tout-à-fait inconcevable.

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]

T

De fil

Porte

S

Qui

Οι μέλαιογρώτα βότρω

Ταλάρους φέροντες αϋδρες
ΜεΤα παρθένων επ' ώμων,
Κατα λώον βαλόντες
Μόνον άρσινες πατέσι
Σταφυλω, λύοντες οίνον,
Μέγα ή θεόν κροτένις
Επιλωίοισιν ύμνος,
Ε'eaτον πίθοις δρώντες
Nέον ές ζέοντα Βάκχου.
ο, όταν πίνη γιeαιος
Tesμεροις ποσίν χορεύει,
Πολιας τρίχας τινάσων.
ο 3 παρθένον λοχήσας
Ε'eατος νέος έλυθείς
Απαλον δέμας χυθείσω
Σκιερών ύσεροι φύλλων
Βεβαρημλύω ες ύπνον.

Agr

[ocr errors]

LE

D

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Dans

l'Automne il est doux de voir De filles, de garçons une troupe mêlée,

Qui d'une vigne dépouillée
Portent dans des paniers des raisins au preffoir.

Sous leurs pieds des hommes les foulent ,
Et des grains briséz autour d'eux

S'élevent des flors écumcux,
Qui par d’étroits canaux dans la cuve s'écoulent,

Où l'on va puiser à pleins seaux,

Pour remplir de nombreux tonneaux.
A grand bruit cependant on chante les louanges

Du Dieu qui preside aux vendanges;
Et quel objet charmant pour eux !
Quel plaisir de voir dans la tonne

Le vin qui fremit, qui bouillonne,
Le doux fruit de leurs soins , le comble de leurs

youx! A pleines tasses on en goûte.

Les vieillards yvres & tremblans Dancent d'un pied pelant sous la rustique yoyte ;

« AnteriorContinuar »