Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Pellicer & Don Emanuel Ponce de Salas dans la Vie de Saint
Herménégilde *.

645.

Mcrt de S.

Saragoffe.

ges.

Le 18. de Mars, Saint Braulion Evêque de Saragoffe, 646. mourut dans cette Ville. Padilla, Tamayus & d'autres, rapBraulion de portent fa Vie fort au long, mais il s'y trouve plufieurs chofes contraires à la vérité. Il avoit été à Séville Disciple de Saint Ifidore, qui avoit conçu pour lui beaucoup d'amitié à cause de sa vertu & de fon efprit. Enfuite, il fut Archidiacre de fon frere Saint Jean Evêque de Saragoffe, à qui il fuccéda. Saint Ifidore entretint avec lui pendant toute fa vie une étroite liaison & une aimable correfpondance, Ses Ouvra- & compofa à fa follicitation les Livres des Etymologies; Ouvrage qu'il laiffa imparfait, & auquel Saint Braulion mit la derniére main. Saint Braulion étoit aufli très-fçavant dans les Lettres, & au milieu de fes occupations Paftorales, qu'il remplit toujours avec beaucoup de foin, il fit quelques petits Ouvrages. Du nombre de fes Ecrits, font la Vie de Saint Millan Anachoréte, Eccléfiaftique & Moine, qui est le même que l'on honore dans le Monaftére de fon nom, fitué dans la Province de la Rioja : l'Eloge & le Catalogue des Ouvrages de Saint Ifidore fon Maître : le Martyrologe des Saints Martyrs de Saragoffe, mis au jour avec des Notes pleines d'érudition par Don Jean Louis Lopez, Confeiller dans le Confeil Roial Suprême d'Aragon, & tiré d'un Manufcrit que j'ai préfentement en mon pouvoir, & qui a appartenu à Don Jean Luc Cortès, Membre du Confeil Roïal de Caftille : la Vie & le Martyre de Sainte Léocadie, fuivant le témoignage de Marc dans les Notes ajoûtées à Saint Ildefonfe: les Vies de Saint Vincent Martyr, & des Saintes Sabine & Chriftete auffi Martyres, comme on l'apprend par un Livre Manufcrit de la Sainte Eglife de Toléde, & plufieurs autres petites Piéces, dont Saint Ildefonfe ne marque point les Tîtres (4).,

ANNE'E

J. C.

DE

Tajon fon Succeffeur.

ConcileVII. de Toléde.

Après qu'il fut mort, on mit en fa place fur le Siége
Epifcopal de Saragoffe, Tajon qui étoit un homme très-

vertueux & fort lettré.

Cependant le Roi Chindafuinthe étoit parvenu par fa

[ocr errors]

(4)S. ILDEFONSE dans les Ecrivains, chap. 12. Don NICOLAS ANTONIO, Liv. 5. de la Bibliothéque ancienne, chap. 5. nom. 233. les BOLLANDISTES au 18. Mars, & d'autres.

*A en juger ici par les conjectures & le raisonnement de Ferreras, on eft for dé à douter qu'Athanagilde foit mort peu de tems après fa mere Ingonde, comme le croit Mariana.

valeur

ERE D'E

PAGNE

684.

PAGNE.

634.

il

valeur & par fa prudence à écrafer fes Ennemis, & à réERE D'ES tablir la tranquillité dans fes Etats. Délivré de ces inquiétudes, & devenu paifible Poffeffeur de la Couronne, voulut affembler un Concile pour faire quelques réformes qui étoient néceffaires. On le convoqua à la Ville de Toléde, & on en fit l'ouverture le 18. d'Octobre, fans que l'on fçache en quel lieu *. Les Evêques qui y affifterent en perfonne, ou par leurs Vicaires, furent les fuivans.

Oronce Métropolitain de Mérida, qui fut le Préfident & de fes Suffragans Sificle Evêque d'Evora, Maurifius d'Avila, Jean de Coria, Egérede de Salamanque, ServusDei de Calabria, Farne de Vifée, Witaric de Lamego Armenius d'Idagna, Neufridius de Lisbonne par Crifpin Abbé, & Théudored de Badajoz par Reparat & Conftance fes Prêtres.

Antoine Métropolitain de Séville, & de fes Suffragans, Deodatus Evêque de Cabra, Eparce d'Italique, Estienne d'Ecija, Leudefroid de Cordoue par Valentinien fon Archiprêtre, Pimenius d'Affidonia par Wilionfe, Jean d'Ilipa par Clement Diacre, & Dunilan de Malaga par Matacelle Prêtre.

Eugêne Métropolitain de Toléde, & de fes Suffragans,
Hilaire Evêque d'Alcala, Egila d'Ofma, Anféric de Ségo-
vie, Wideric de Siguença, Winalde d'Elice, Aniane de
Valence, Giveric de Mentéfe par Ambroise fon Diacre, &
Bigitin de Bigaftre par le Diacre Egila.

Protais Métropolitain de Tarragone, avec Donum - Dei Evêque d'Ampurias: fes autres Suffragans manquerent. De la Métropole de Brague, le Métropolitain ne s'y trouva point, mais il s'y rendit. Ricimire Evêque de Dume, Vasconius de Lugo, Gotomare d'Iria, Sona de Britonia, Gaudeftée d'Orenfe, Adimir de Tuy & Candidat d'Aftorga par Paul Prêtre. Aucun de ceux de la Métropole de Narbonne n'y concourut, & j'en ignore la raison : Magnus Prêtre entra auffi dans le Concile pour Marc Evêque de Castulon ou Caflona. Ils firent tous les fix Canons que je vais rap

porter.

>

* Mariana_met ce Concile dans la fixième année du Roi Chindafuinthe quoiqu'on l'ait tenu la cinquième. Cependant cette oppofition apparente fert à prouver que le Concile a réellement été Tome II.

célébré l'an 646. de Jefus Christ, fi
l'on fe rappelle le fouvenir, que Maria-
na avance d'une année l'avènement de
Chintila à la Couronne des Gots.

Sf

ANNE'E DE

J. C. 646.

I. Tous ceux qui auront été rébelles & traîtres au Roi & DE à la Patrie, ofant attenter à la vie du Prince & à fa Couronne, & s'adreffant pour cet effet aux Etrangers, afin de Ses Canons. fe fervir de leurs Armês contre la Monarchie des Gots, fe

ANNE'E
J. C.

646.

ront excommuniés pour toute leur vie, & dépouillés de leurs
biens, fans que l'on puiffe leur donner la Communion, fi
ce n'eft à l'article de la mort; fi c'eft un Eccléfiaftique, il
fera dégradé. On prie même le Roi & les autres Princes de
ne contrevenir en rien à ce Décret, & de tenir au contrai→
re la main à fon exécution.

II. Si le Célébrant à la Meffe ne peut point pour quelque accident achever le Saint Sacrifice, l'Evêque ou quelque autre Prêtre pourra continuer & fuppléer à fon défaut, quoiqu'il ne fût pas alors même à jeûn. Dans toute autre occafion, il ne fera jamais permis à perfonne de célébrer la Meffe qu'à jeûn, ni de la quitter, après l'avoir commencée, fous peine d'excommunication.

III. Les Eccléfiaftiques qui s'exempteront d'affifter à l'enterrement de l'Evêque, fous prétexte d'un appel au Métropolitain & au futur Synode, on leur interdira pour un an de dire la Meffe & dc recevoir la Sainte Communion. Si les Eccléfiaftiques les plus élevés en Dignité dans l'Eglife, dont l'Evêque fera fur le point de mourir, ou même mort, n'avertiffent point, soit par malice, foit par négligence, l'Evêque voifin, afin qu'il vienne faire les funérailles de fon Confrere, ils feront enfermés un an dans des Monaftéres, pour y faire pénitence.

IV. Sur les plaintes que faifoient les Prêtres des Paroiffes de la Province de Galice contre les exactions de leurs Evêques, qui fe faififfoient de toutes les rentes des Eglifes, qu'ils réduifoient par-là à une extrême misére, il est défendu à tout Evêque de prendre déformais plus de deux fols d'or de chaque Eglife, & rien des Monaftéres. Il est auffi enjoint à tous les Evêques, de faire enforte de n'être point à charge dans leurs Vifites, par un Cortége trop nombreux, & il leur eft ordonné de ne refter qu'un jour en chaque Eglife.

V. On laiffera vivre tranquilles les Moines, qui dans leurs Célulles & dans leurs rétraites travaillent à acquérir de la perfection; mais les Evêques renfermeront dans des Monaftéres, pour remplir leur profeffion & leurs devoirs,

ERE DE

PAGNE. 664

EBE D'ES

PAGNE.

684.

ceux qui étant ignorans & de mauvaises mœurs, en feront
fortis & coureront le Païs, fous prétexte d'enseigner les au-
tres & de travailler au falut d'autrui, ou qui fe feront re-
tirés dans quelque Hermitage à leur choix, quoiqu'ils n'euf-
fent même communication avec perfonne. A l'avenir, l'on
ne permettra de profeffer la Vie Monaitique, qu'à ceux qui
auront vêcu dans les Monaftéres pour apprendre leur Ré-
gle, dont ils montreront la pratique dans leurs actions, &
pour s'inftruire dans les Saintes Ecritures.

[blocks in formation]

VI. En confidération du Roi & de fa Cour, & pour leur confolation & celle du Métropolitain de Toléde, les Evêques voifins de cette Ville feront obligés d'y résider un mois chaque année, pourvû que ce ne foit point dans le tems de la Moiffon ni des Vendanges. On termina ensuite le Concile, tous les Peres rendant graces à Dieu & au Roi Chindafuinthe, qu'ils prierent la Majesté Suprême de combler de profpérité dans cette vie & dans l'autre (4).

Saint Fructueux, Abbé & Fondateur du Monaftére de Monastére de Complute fur le Territoire du Vierze, ainsi nommé Complute, pour fondé par S. avoir été dédié aux Saints Enfans Jufte & Pafteur, Martyrs Fructueux. de Complute, qui eft aujourd'hui Alcala de Hénares, demanda au Roi Chindafuinthe fon Privilége pour la fûreté des Pâtis & des limites de fon Monaftére, qu'il avoit fondé de fes propres biens. Chindafuinthe le lui accorda & lui fit même pour fon Monaftére quelques préfens, dont il eft parlé dans le Privilége, daté du 15. des Calendes de Novembre, c'est-à-dire du 18. d'Octobre de cette année, & figné du même Roi, de la Reine Riciberge, d'Eugêne Métropolitain de Toléde, de Candidat Evêque d'Aftorga, de Vafconius Evêque de Lugo & de tous les Abbés & Palatins qui foufcrivirent au Concile VIII. de Toléde. C'est ce qu'il paroît par un Privilége que l'on trouve dans l'Egli- Privilége fe d'Aftorga, & qui eft inféré dans un autre expédié en produit en fa confirmation par le Roi Don Ramire III. d'où Sandoval dit l'avoir tiré fidélement.

faveur.

Sa fauffeté

tion.

Il y a néanmoins plufieurs raifons qui donnent lieu de douter de la réalité de ce Privilége. Premiérement, fa da- & fa fuppofite eft du même jour que l'on commença de célébrer le Concile. Or, il ne paroît pas vraisemblable qu'on l'eût expédié dans un jour que l'on avoit tant d'autres occupations.

(4) Actes de ce Concile.

[blocks in formation]

L'on s'efforce en vain de foutenir que Saint Fructueux ac-
compagna au Concile l'Evêque Candidat, il n'est pas dif-
ficile de fentir, par l'obfervation que je ferai plus bas, que
ce n'eft qu'un fubterfuge, à caufe de la néceffité indifpen-
fable où l'on eft de dire, que ce Privilége a été donné à
Toléde, où le Roi étoit ce jour-là. En fecond lieu, le Roi
qualifie Saint Fructueux du Tître de très-Saint, ce qui ne
paroît pas s'accorder avec le fimple nom d'Abbé qu'il lui
donne au commencement; à quoi l'on peut ajoûter que
l'Epithète bienheureufes donnée aux mains de Saint Fruc-
tueux, eft de quelque perfonne qui a vénéré ce Saint après
fa mort. Troifiémement, le Privilége n'eft figné que des
trois Evêques mentionnés ci-deffus, fans que l'on entrevoïe
aucune raison pour laquelle tous les autres Evêques qui af-
fifterent au Concile, fe feroient exemptés de donner leur
fignature. Mais ce qui prouve évidemment la fauffeté de cet
Acte, eft que Candidat Evêque d'Aftorga n'affifta point à
ce Concile, puifque Paul Prêtre, son Vicaire, y souscrivit
pour lui, comme je l'ai marqué plus haut: par conféquent
l'Evêque Candidat n'étoit point à Toléde, & n'a pû y figner
ce Privilége qui a dû néceffairement être expédié dans cette
Ville, parce que le jour de fa date, le Roi Chindafuinthe &
Eugêne Métropolitain de Toléde, dont les noms font au
bas, le trouvoient dans cette Place.

Lorfque j'ai parlé de Saint Conantius Evêque de Palence, je n'ai fait qu'une légére mention du Glorieux Saint Fructueux, quoiqu'il foit né fur l'Evêché d'Astorga, où j'ai auffi pris naiffance, & que je fois pour cette raifon dans une espéce d'obligation de m'étendre fur ce qui le regarde ; mais je n'ai pû me difpenfer d'en agir ainfi, parce que Saint Valére qui a écrit la Vie, & qui vivoit proche du Monastére de Complute, n'a obfervé aucun ordre Chronologique. dans le récit de fes actions. C'est auffi ce qui fait, qu'à l'occafion du prétendu Privilége du Roi Chindafuinthe, je vais raconter en peu de mots le principal de fa Vie, fans chercher à rien placer dans un tems. déterminé, puifqu'il n'eft pas poffible de le faire.

Saint Fructueux étoit né fur le Territoire du Vierze, au Diocèse d'Astorga, & iffu du plus illuftre Sang des Gots, puifque Saint Valére marque qu'il étoit du Sang Roïal, ce qui étoit facile alors, parce que le Roïaume des Gots étant

ERE DE

PAGNI

« AnteriorContinuar »