Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]

7

Blois Théodore de, 15th cent.

HISTOIRE

DE

ROCHEFORT,

CONTENANT

L'ETABLISSEMENT DE CETTE VILLE,

DE SON PORT ET ARSENAL DE MARINE,

E T

LES ANTIQUITEZ DE SON CHÂTEAU.

A PARIS,

Chez BRIASSON, Libraire, Ruë Saint Jacques, à la Science.

M. DCC. XXXIII.

AVEC PRIVILEGE DU ROY,

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][subsumed][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors]

M

A MONSEIGNEUR

SCIPION-JEROME BEGON, EVESQUE ET COMTE DE TOUL,

PRINCE DU SAINT

Facta parentis

Jam legere, & quæ fit, poteris cognofcere virtus. Virg. Egl. 4.

EMPIR E.

ONSEIGNEUR,

En donnant au Public l'Hiftoire de Rochefort, je lui donne celle de votre Illuftre Pere. S'il n'a pas été précisément le Fondateur de cette Ville, elle lui doit tout fon éclat & fa fplendeur. La beauté de fes Ruës, la perfection de fes Edifices, la poli

a

teffe & les mœurs réglées de fes Habitans, font des Monumens publics de la gloire de M. Bégon. Il a formé cette nouvelle Colonie par fes Joins affidus fa fageffe éclairée. La fupériorité de fon génie y a été admirée pendant vingt-deux ans ; mais fa mémoire y fera éternelle.

On s'y fouviendra toujours de ces heureux talens qui le rendoient un Intendant digne de toute l'eftime & de la confiance de fon Prince, le Protecteur des Sçavans, le Pere de fa Patrie, l'amour & les délices du Peuple & l'Ange Tutelaire des Pauvres : & tant qu'il y aura à Rochefort des hommes reconnoiffans

raisonnables, on y parlera des Vertus Civiles, Morales & Chrétiennes qu'il y a fait paroître, & qu'il poffedoit dans un dégré éminent.

Mais un des beaux titres d'honneur de M. Bégon qui ait paru dans cette Ville naiffante, c'est vous, MONSEIGNEUR, vous y avez fait sa gloire, puifque felon le langage du SaintEfprit, un enfant bien né eft celle de son Pere. On y parle encore avec admiration de ces vertus folides qu'on vousy a vû pratiquer dans l'âge le plus tendre. On voyoit alors un Grand Homme d'Etat préparer en vous un Grand Prélat à l'Eglife. Il vous conduifoit fur fes pas à la véritable Jagesse : l'innocence de fes mœurs formoit les vôtres : il avoit une joye touchante de voir éclore dans votre conduite les femences de piété que vous recueilliez de fes exemples de fes difcours.

1

!

« AnteriorContinuar »