Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Le Tonnerre, Ode,

133

139

Les fuccès glorieux de la France, Ode à Pindare, Alphonse de Gufman; Gouverneur de Tarife, fous Don Sanche, Roi de Caftille, Poëme, 146 Le Héros Vainqueur de l'Amour • on Scipion en Espagne,

153

Les Forges de Cythere, Idyle; qui a remporté

le Prix, Eglogue,

158

165

Jofeph dans les Prifons de Memphis, Elegie, 172
Les Larmes de Saint Pierre, Elégie, 180
Difcours fur le Sujet donné par l'Académie, qui
a remporté le Prix,

II. Difcours fur le même Sujet
III. Difcours fur le même Šujet,

185

204

216

Semonce faite le prémier Dimanche de Janvier de l'Année 1734• par M. le Chevalier d'Aliés, Sécrétaire Perpétuel de l'Académie des feux

Floraux 235 Eloge de Clémence Ifaure, prononcé le 3. Mai de l'Année 1734. jour de la Distribution deş Prix , par M. de Ponfan, Tréforier de France de la Généralité de Toulouse, l'un des Quarante de l'Académie des Jeux Floraux • 241 Eloge de Monfieur le Chevalier de Catellan, Sécrétaire Perpétuel de l'Académie, prononcé dans la Sale de l'Académie, le 18. Septembre 1733. par M. Lardos, Avocat, Capitonl, Chef du Confiftoire, & en cette qualité, l'un des Quarante de l'Académie pendant l'année He fon Capitonlar

265

[ocr errors]

273

Semence prononcée par le même; le prémier Dis manche de fanvier de l'Année 1735. - Eloge de Clémence Ifaure › prononcé le 3. Mai de Pannée 1735. par M. Dumas d'Aiguebére, Confeiller au Parlement, l'un des Quarante de PAcadémie des feux Floraux, 285 Eloge de Monfieur Druillet, Préfident aux Enquêtes du Parlement de Toulouse, l'un des Quarante de l'Académie des feux Floraux ; lu dans l'Affemblée de l'Académie, le 23. De cembre 1733. par M. le Chevalier d'Alies, Sécrétaire Perpétuel,

Fin de la Table

[ocr errors]
[ocr errors]

PRIVILEGE DU ROI.

OUIS, par la grace de Dieu, Roi de France & de Naš

[ocr errors]
[ocr errors]

:

[ocr errors]

Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ordinaires de notre Hôtel Grand-Confeil, Prevôt de Paris, Baillifs, Senéchaux leurs Lieutenans Civils & autres nos Jufticiers qu'il appartiendra, SA LU T. Nos bien-amez les Chancellier, Mainteneurs de l'Académie des Jeux Floraux, établis en notre ville de Touloufe, nous ont fait remontrer que voulant fe choifir, fuivant la liberté que nous leur en avons donnée par l'Article XXXIII. de leurs Statuts, un Imprimeur, pour continuer l'Im preffion des Piéces Ouvrages, Recueils & Résultats de leurs Af femblées, ils auroient encore befoin de nos Lettres de Continuation de Privilege, qu'ils nous ont très-humblement fait supplier de vouloir leur accorder. CES CAUSES, voulant traiter favora blement lefdits Expofans, & reconnoître leur zéle, Nous leur avons permis & permettons par ces Présentes, de faire réimprimer par tel Imprimeur ou Libraire qu'ils voudront choifir, lefdites Piéces de ladite Académie, ci-deffus spécifiées, en telle forme, marge, caractére, en un ou plufieurs Volumes, conjointement ou féparément, & autant de fois que bon leur femblera & de les faire vendre & debiter par tout notre Royaume, pendant le tems de vingt années confécutives, à compter du jour de la date defdites Préfentes. Faifons défenfes à toute forte de Personnes, de quelque qualité & condition qu'elles foient, d'en introduire d'Impreffion étrangère dans aucun Lieu de notre obéiffance: comme auffi à tous Imprimeurs, Libraires & autres d'imprimer, faire imprimer, vendre, faire vendre, debiter ni contrefaire lefdits Ouvrages ci-deffus expliquez, en tout, ni en partie, ni d'en faire au cuns Extraits, fous quelque prétexte que ce foit d'augmenta tion, correction, changement de titre ou autrement, fans la Permiffion expreffe & par écrit defdits Expofans, ou de ceux qui auront droit d'eux, à peine de confi scation des Exemplaires contrefaits, de trois mille livres d'amende contre chacun des Contrevenans, dont un tiers à nous, un tiers à l'Hôtel-Dieu de Paris l'autre tiers aufdits Expofans, & de tous dépens, dommages & intérêts; à la charge que ces Préfentes feront en registrées tout au long fur le Regiftre de la Communauté des Imprimeurs & Libraires de Paris; & ce dans trois mois de la date d'icelles que l'Impreffion defdits Ouvrages ci.deffus fpécifiez fera faite dans notre Royaume, & non ailleurs, en bon papier & en beaux cara&éres, conformément aux Ré glemens de la Librairie : & qu'avant que de les expofer en vente, les Manufcrits ou Imprimez qui auront fervi de Copic à

Impreffion defdits Ouvrages feront remis dans le même état où les Approbations y auront été données, és mains de notre trés-cher & feal Chevalier Garde des Sceaux de France, le Sieur Fleuriau d'Armenonville, Commandeur de nos Ordres ; & qu'il en fera enfuite remis deux Exemplaires de chacun dans notre Bibliotheque publique, un dans celle de no tre Château du Louvre, & un dans celle de notredit très-cher & féal Chevalier Garde des Sceaux de France le Sieur Fleuriau d'Armenonville, Commandeur de nos Ordres; le tout à peine de nullité des Préfentes; du contenu defquelles vous mandons & enjoignons de faire joüir lefdits Expofans ou leurs Ayans caufe, pleinement & paisiblement, fans fouffrir qu'il leur foit fait aucun trouble ou empêchement. Voulons que la copie defdites Préfentes, qui fera imprimée tout au long au commencement ou à la fin defdits Ouvrages, foit tenue pour duëment fignifiée, & qu'aux Copies collationnées par l'un de nos amez & féaux Confeillers-Sécrétaires, foi foit ajoûtée comme à l'Original. Commandons au premier notre Huiffier ou Sergent de faire pour l'exécution d'icelles tous A&es requis & néceffaires, fans demander autre Permiffion & nonobftant Clameur de Haro, Charte Normande & Lettres à ce contraires : Car tel eft notre plaifir. Donné à Paris, le onzième jour du mois d'Août, l'an de grace 1724. & de notre Regne le neuviéme Par le Roi en fon Confeil, SAINSON,

Registré fur le Registre VI. de la Chambre Royale & Sindicas le de la Librairie Imprimerie de Paris, N° 46. fol. 40. conformément au Réglement de 1723. qui fait défenfes, Article IV. à toutes Perfonnes, de quelque qualité qu'elles foient, autres que les Libraires & Imprimeurs, de vendre, debiter, faire afficher aucuns Livres pour les vendre en leurs noms ; foit qu'ils s'en difent les Auteurs ou autrement, & à la charge de fournir les Exemplaires prefcrits par l'Article CVIII. du même Reglement. A Paris, le 26. Août 1724. Signé, BRUNET, Sindic.

Meffieurs de l'Académie des Jeux Floraux ont cedé leur droit au prefent Privilége au Sieur Claude- Gilles Lecamus, Imprimeur du Roi & de l'Académie des Jeux Floraux à Toulouses fuivant l'accord fait entre euxa

« AnteriorContinuar »