Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

gout

ECCLESIASTIQUE,

245
Pour servir de continuation à celle de Monsieur

l'Abbé Fleury.
TOME VINGT-UNIEME.

Depuis l'An 1401. jusqu'en 1431.

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

i

P R E F A C E.
C

[ocr errors]

ic-llée par

Omme il n'y a personne qui ne convienne de l'utilité

de l’écude de l'histoire ecclefiaftique & des avantages qu'on en peut tirer , je n'entreprendrai point ici d'en faire l'éloge; je me contenterai seulement de répéter après M. l'abbé Fleury, que rien n'est plus propre à nous confirmer dans la foi, M. Fleary discours que de voir la même do&rine qu'on nous enseigne aujourd hui, premier. enseignée dès le commencement par les apôtres, le sang d'une infinité de martirs, & confirmée par tant de miracles; que de trouver encore dans la conduite des saints, des exemples qui nous font connoître en quoi confifte la solide piecé & qui détruisent les faux prétextes sur lesquels nous croïons bien fondez nos relachemens , en montrant que la perfe&ion chrétienne est possible puisque Jesus Christ l'a enseignée & que les faines l'ont effectivement pratiquée.

J'ajouterai que le but de l'histoire tend encore à former des hommes raisonnables, nés pour la société, en leur mettant devant les yeux les défauts de ceux dont on décrit la condaite, afin qu'ils en profitent. Ainsi lire l'histoire, ce n'est

pas charger sa mémoire d'un grand nombre de dates, de noms & d'évenemens; beaucoup de gens se croyent habiles en ce genre , pourvu qu'ils puissent seulement redire ce qu'ils ont lu ou entendu dire, & pensent dès lors qu'ils peuvent passer pour sçavans. Le véritable usage de cette étude est plutôt de connoître les hommes, & d'en juger sainement; d'écudier leurs motifs, leurs opinions, leurs passions , pour en découvrir tous les resorts, les tours & les décours, les illusions qu'elles font à l'esprit , & les surprises qu'elles font au coeur; c'est de réfléchir naturellement & sans are sur ce qu'on y trouve de plus remarquable, afin que la lecture qu'on en fait puisse nous rendre & raisonnables & chrétiens: qualités qui sont inséparables, quand il s'agit de la vrai probité.

sert-il de sçavoir en général que les hommes sont & vicieux & vercueux, qu'ils sont sujets à beaucoup de pasfions & à de foris grands défauts, que les uns par le secours de la grace les ont corrigés, que d'autres ont perseveré & font morts

Tome XXI.

En effet, que

a

« AnteriorContinuar »